Pourquoi les épines de la rose se tournent vers le bas (049)

La rose est à juste titre acclamée pour sa beauté. Mais qui dit fleur parfaite dit aussi  épines pointues et douloureuses.  Ce n’est pas pour rien que le proverbe dit  : « il n’y a pas de roses sans épines ». Officiellement, une rose n’a pas d‘épines mais des piquants. Avez-vous déjà bien observé les épines de la rose ? Auparavant les épines pointaient vers le haut mais plus aujourd’hui. Comment ceci est-il arrivé? Vous pouvez le lire dans ce conte de fées diabolique.

L’ange Lucifer fut banni en enfer pour ses méfaits. L’enfer n’était aucunement amusant. Tout au long de la journée il faisait les cent pas dans la chaleur infernale et inventait des ruses afin de pouvoir s’évader de ce lieu misérable.  A son grand désespoir toutes ses tentatives échouaient.
Un jour Lucifer se rendait clairement compte de l’absence d’issue pour sa situation et regardait  sombrement  devant soi, les yeux dans le vague. Juste à ce moment, une graine tournoyait devant ses pieds et il souriait. Il avait de nouveau de l’espoir !
Il ramassa délicatement la graine de l’espoir. De tous les coins et recoins de l’enfer, Lucifer rassemblait poussières et autres fratras et en faisait un joli tas dans un lieu plein de lumière, pas trop chaud.
Au milieu de ce petit tas, il enfonçait la graine à 1 cm de profondeur. Trouver de l’eau dans cet enfer torride était un grand problème mais Lucifer avait un moral d’acier. Il laissait condenser les vapeurs d’eau, récoltait l’eau précieusement et la laissait perler sur la graine.
Scrupuleusement il prenait soin de la petite plante qui germait de la petite graine.
La plante grimpait vers le haut, vers la lumière et se développait comme une solide rose grimpante. Avec une patience infinie Lucifer attendait que la rose grandisse tellement qu’elle atteignit presque le bord de la terre.  Il se servait des épines de la rose qui pointaient fièrement vers le haut, comme  les marches d’un escalier. Que sa délivrance était proche !
Lucifer semblait trop impatient.
L’ange banni grimpait le plus haut possible, mais la rose n’avait pas assez grandi. Malgré qu’il s’étirait et sautait  le plus haut possible depuis la dernière épine, il n’arrivait tout juste à pas à atteindre le rebord du monde. Fnalement, il jurait, rugissait et tempêtait d’impuissance.Et…, Dieu l’entendait.
« Rose, que fais-tu là?!  Ceci est impossible ! Tu te laisses abuser par le diable ! » rugit Dieu.

A ce même moment, toutes les épines se tournaient vers le bas.  
Et Lucifer?
Ses pieds perdaient prise sur les épines et il glissait vers le bas. Lucifer retombait plein d’égratignures en enfer . Il est probablement encore toujours en train de bouder là-bas.

Les roses n’ont pas d’ épines, mais des piquants ! Une épine est une sorte de brindille avec une pointe acérée, qui est reliée avec l’intérieur de la branche, par exemple chez  le prunellier. Un piquant est une excroissance de l’écorce et peut être facilement enlevée sans endommager la branche. La rose est bien nommée la reine des fleurs en raison de sa belle conception. Les roses jouaient déjà un rôle important dans la culture grecque et romaine.  La fleur est un souvenir de la beauté du paradis. Les piquants réfèrent à la dure réalité terrestre. Depuis le 16ème siècle, la sélection et la reproduction des roses sont manipulées. Ainsi l’on trouve de plus en plus de couleurs, de formes de fleurs, de parfums et d’autres particularités. Les roses ont la plupart du temps des fruits rouges à la chair riche en carotène et vitamine C. Les espèces qui poussent à l’état sauvage sont e.a. la rose des bois, le rosier des dunes, l’églantier et le rosier des haies

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *