Comment l’iris transmet des messages à la terre. L’IRIS ET L’IRIS DES MARAIS (052)

Also available in: nlNéerlandais enAnglais frFrançais deAllemand

L’iris des marais est la seule représentante indigène de la famille des iris au Pays-Bas. Les iris que nous voyons dans nos jardins sont de la famille de l’iris jaune et sont des sortes cultivées par nos ancêtres étrangers.  Les Iris sont populaires grâce à leur fantastique  couleur  rouge, bleue, jaune et pourpre et grâce à leurs dessins nets. Ces fleurs ont les couleurs originales de l’ arc-en-ciel en mémoire d’une déesse grecque. Ecoutez ce mythe grecque.

Il y a très longtemps les dieux grecques avaient un problème. Chaque dieu envoyait des messages doux ou menaçants aux êtres humains. Mais il y avait tant de messages envoyés que les humains ne s’y retrouvaient plus et les ignoraient. Chaque dieu cherchait une solution. L’un envoyait son message avec le tonnerre et l’éclair, l’autre avec des  flêches d’amour et encore un autre chuchotait amoureusement le message à l’oreille des humains. La déesse Hera avait trouvé une belle solution.
Elle imaginait une belle et vraiment ravissante  solution.  Elle engageait à temps partiel la déesse grecque Iris pour faire passer ses messages de façon claire et éblouissante vers la Terre : si le ciel est sombre et de couleur menaçante et que le soleil brille sur les nuages pleins de gouttes de pluie , c’est qu’ Iris est en route. Sur des pieds aussi rapides que le vent, Iris se précipite un message sous le bras, du ciel via l’arc en ciel, vers la terre. Quand les Grecs voyaient un ciel sombre et menaçant aux couleurs magnifiques de l’arc-en-ciel, ils savaient qu’Iris arrivait.  Très  impressionnés par cette annonce extraordinaire d’Iris, les gens écoutaient les messages d’Héra qu’Iris leur apportait.

Bien qu’Iris avait beaucoup de travail avec les messages d’Héra, elle ne voulait pas négliger son autre tâche.  Iris était populaire auprès des fermiers.  Elle leur apportait de l’eau des lacs et rivières par les nuages dont tombait la pluie qui arrosait les végétations. Les fermiers l’appelaient la déesse de la croissance. Très souvent Iris combinait ses deux tâches : apporter ses messages via l’arc-en-ciel, rapidemant suivis par l’eau nécessaire pour la vie.
Afin de  ne pas oublier cette déesse particulière et en mémoire d’Iris, poussent ainsi sur la terre des fleurs aux couleurs féériques de l’arc-en-ciel et qui adorent l’eau car elles aiment se trouver dans l’eau.

Aux Pays-Bas seul le Lis jaune (Iris pseudacorus) pousse dans la nature avec sa couleur d’un jaune profond sans égal, l’une des sept couleurs de l’arc en ciel.  Ce lis décore au printemps les rives, toujours les pieds dans l’eau. Après la floraison le Lis jaune est difficile à dinstinguer de l’Acore, la Massette ou le Sparganium. On le reconnait à ses  capsules à semence . Les semences s’y trouvent entassées en petits tas comme les pions d’un jeu de dames. En été, quand elles sont mûres elles éclatent et flottent sur l’eau à la recherche d’un bel endroit pour germer.  Les couleurs des différentes sortes d’Iris sont si belles qu’il y a longtemps déjà, l’homme les a associées aux  couleurs de l’arc-en-ciel. Iris est la déesse de l’arc-en-ciel. La famille des lis compte plus de 1500 sortes dans le monde.

 

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.