Pourquoi le canard siffleur siffle si tendrement (057)

Also available in: nlNéerlandais enAnglais frFrançais deAllemand

Vous êtes-vous déjà demandé qui siffle continuellement durant les longs mois d’hiver ? C’est le canard siffleur qui déclare son amour éternel à sa femelle.  Et connaissez-vous l’origine de son front jaune ? Ecoutez cette histoire romantique.

Chaque soir la princesse Smia s’allonge sur la rive du grand étang pour écouter les sons raréfiés que son bien-aimé qui vit sur la grande île, sort de sa flûte magique. Chaque mélodie est un témoignage de son affection.  « Ne perds pas courage, nous sommes faits l’un pour l’autre » semblent lui souffler les sifflements.  Ce soir les larmes coulent sur les joues de la princesse.  Son père, le roi, menace de tuer son bien-aimé s’il pose pied sur son territoire.  Il a un meilleur partenaire en vue pour sa fille, que ce fils du chef d’une tribu primitive.  Tous les canoës le long de l’étant doivent être tirer sur la rive et pendant le jour ils doivent être surveiller plus fréquemment.
Comment Samia pourra-t-elle encore rencontrer son bien-aimé ? La situation semble sans espoir. Mais la magie de la musique que produit son prince charmant, elle conçoit un plan.  Pendant la nuit elle attache des gourdes l’une à l’autre à l’aide de roseaux et les attache à sa ceinture.   Elle traverse à la nage le long voyage vers l’île de l’homme de ses rêves.  La nuit est noire et elle se laisse guider par les sons de sa flûte.  L’eau est froide, la distance longue, cela apparaît être une tâche impossible.  Bien que les sons de la musique se rapprochent, elle a de plus en plus froid et la nage devient de plus en plus difficile.  Son prince charmant sent que sa bien-aimée se retrouve en détresse et demande de l’aide au chaman.  Il luit dit que la seule manière de sauver Smia est de la transformer en canard mais cela voulait aussi dire qu’elle ne pourrait plus jamais reprendre son identité humaine.  Il acceptait et un peu plus tard il voit que Smia nage sans problème vers la rive de l’île.  Le prince est heureux d’avoir pu sauver sa bien-aimée d’une mort sûre mais il est inconsolable à l’idée qu’elle restera toujours ce beau canard.  Il veut rester éternellement près d’elle et pour cela le chaman le transforme également en canard.  Jusqu’à ce jour ils nagent tous deux sur l’eau et il enchante encore toujours sa bien-aimée avec son sifflement tendre.  Ces canards ont depuis lors été nommés des Canards siffleurs. 

Les grands groupes de canards siffleurs que vous voyez nager en hiver sont tous des descendants de Smia qui en s’opposant à son père a mis sa vie en jeu pour l’homme de ses rêves.  La coiffure jaune du fils du chef de clan a été maintenue … les canards siffleurs mâles ont encore toujours un front jaune.

Les canards siffleurs couvent en été dans les pays scandinaves et en Islande. Depuis les années soixante-dix quelques cent milles canards siffleurs hivernent dans nos contrées. Plus spécialement dans le nord et l’ouest, les vasières et les régions du delta de l’Escaut de grands groupes sont remarqués.  Dans leurs menus l’on retrouve surtout des plantes et les femelles mangent aussi beaucoup de moustiques, les protéines nécessaire pour pondre les œufs.  La femelle est discrète  tandis que le mâle a un front jaune.  Ce ne sont que les mâles qui sifflent.

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.