Une histoire pour expliquer pourquoi l’hirondelle de chéminée a une queue fourchue (008)

Also available in: nlNéerlandais enAnglais frFrançais deAllemand

Est-ce que vous adorez autant que moi observer les hirondelles de chéminée gracieuses qui gazouillent gaiement quand vous vous promenez à bicyclette à la campagne ? Une fois elles volent haut dans le ciel, une autre fois elles volent en rase-mottes au-dessus des prairies et de l’eau. Vous les reconnaissez à leur longue queue fourchue. La raison pour laquelle l’hirondelle de chéminée est pourvue de cette queue particulière fait objet d’une histoire tragique pleine de violence conjugale. Ecoutez cette vieille légende allemande:

Il était une fois un alcoolique qui passait toute la journée au café, tandis que sa douce femme était à la maison et se penchait du matin au soir sur sa machine à coudre pour gagner un maigre salaire. Des voisins lui venaient souvent à l’aide dans sa pauvre vie. Un jour l’ivrogne rentrait de nouveau ivre à la maison. Il devenait furieux parce que le repas n’était pas servi vite assez. Il démolissait les meubles puis dirigeait sa rage vers sa femme. Il la battait si fort qu’elle s’effondrait. Quand l’homme commençait à lui donner des coups de pied, les dieux venaient au secours de la pauvre femme. Ils la changeaient en un oiseau gracieux qui pouvait échapper au maltraitement en s’envolant à une poutre au plafond de la chambre. De là-haut elle observait l’ivrogne furieux qui était tout à fait hors de soi à cause de la métamorphose de la femme et il essayait de blesser l’oiseau avec un couteau. La femme-oiseau se sauvait vite mais au dernier moment le couteau pénétrait les plumes de sa queue. Pour éviter la prochaine attaque, elle se libérait désespérément et sa queue était déchirée en deux parties. Elle sortait par une petite fenêtre qui était ouverte au-dessus d’elle et s’envolait haut dans le ciel. C’est là qu’elle vole jusqu’au jour d’aujourd’hui et toujours avec une queue fourchue, le symbole de sa liberté.
Malgré toutes les souffrances qu’elle avait connues, elle continuait à aimer les gens, surtout les fermiers qui travaillaient dur sur leur terre. C’est pourquoi l’hirondelle de chéminée vit surtout près des fermes et elle aime faire son nid dans les étables. Elle est toujours très zélée et elle attrape des insectes qui embêtent les animaux et les gens qui vivent à la ferme. Pour cette raison les fermiers sont fiers de leurs hirondelles de chéminée et ils prévoient affectueusement de bons endroits pour couver et laissent les fenêtres dans les étables ouvertes. Les fermiers en sont certains : des hirondelles de chéminée qui couvent à la ferme, ça porte bonheur.

Plus la queue fourchue du mâle est longue, plus il sera populaire auprès des femelles. Les hirondelles de chéminée vivent à la campagne tranquille près des fermes où il y a beaucoup d’insectes. Elles pondent dans les étables, en dessous de petits auvents et des ponts et ont deux fois par an des petits. Chaque année elles retournent au même endroit pour faire leur nid. En une été, une famille d’hirondelles mange un million d’insectes, surtout de grands insectes ! A partir du mi-avril jusque fin septembre l’hirondelle de chéminée vole  dans nos régions en gazouillant et en dégringolant gaiement ; elle hiberne dans l’Ouest et au centre de l’Afrique, à plus ou moins 8000 km d’ici.

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.