L’EPINE NOIRE, L’origine de ses fleurs blanches (006)

Also available in: nlNéerlandais enAnglais frFrançais deAllemand

Au début du printemps nous apercevons partout les buissons des épines noires qui, grâce à leurs fleurs blanches, illuminent la nature hivernale sans vie. Les fleurs blanches abondantes annoncent l’arrivée du printemps et mettent les gens de bonne humeur. Saviez-vous que les grandes fleurs d’un blanc clair témoignent de l’innocence de ce buisson aux épines longues? Écoutez cette légende de Pâques :

Il y a longtemps l’épine noire avait de petites fleurs très discrètes. Le buisson ne s’en inquiétait pas parce que les gens l’appréciaient de toute façon grâce à ses fruits bleu noirs en automne qui étaient bénéfiques pour la santé. Un jour, il y a presque 2000 ans, un soldat romain fut chargé de collecter des branches piquantes. Il devait fabriquer une couronne pour Jésus qui avait été arrêté et qui serait crucifié sur la montagne Golgotha près de Jérusalem. Ce soldat était violent et il chercha les branches les plus pointues. Après avoir collecté les branches avec de vilains aiguillons de la rose et de la mûre, il découvrit un buisson avec des bouts très longs et très pointus, à savoir l’épine noire. Ces épines longues tortureraient Jésus le plus.
Quand vint le vendredi de l’exécution de la peine et le condamné fut poussé en avant à travers le chemin, l’épine noire découvrit que la couronne que Jésus portait contenait également des branches de ses buissons à lui. Consterné, il baissa ses branches et avait tellement honte qu’il décida que dorénavant il ne fleurirait plus. Le buisson pria sans cesse au ciel afin d’être pardonné pour avoir contribué à l’horrible couronne d’épines.
Un soir l’épine noire entendit une voix qui s’adressa affectueusement à lui : « Chère épine noire, tu n’en peux rien qu’il y avait des branches de tes buissons dans la couronne d’épines de mon Fils. Le vrai coupable est le soldat qui a fait mauvais usage de tes branches pour en faire une couronne cruelle. Tu n’as rien à te reprocher. Pour montrer ton innocence au monde entier, tu seras dorénavant le premier buisson qui fleurira au printemps avec de grandes fleurs très claires. Ces fleurs seront blanches, parce que c’est la couleur de l’innocence. Après chaque hiver, les gens se réjouiront de voir tes fleurs, qui signifieront la fin de l’obscurité hivernale. Elles annonceront le printemps, une nouvelle saison fertile. »
Depuis ce jour l’épine noire est couverte de haut en bas de fleurs blanches sur ses branches qui ne portent pas encore de feuilles. Au printemps précoce les chemins sont flanqués de haies blanches d’épines noires fleurissantes et les parcs et bords des forêts sont ornés par de hauts buissons blancs qui égayent le paysage.

Les fleurs de l’épine noire fleurissent sur des branches sans feuilles avant que ces dernières ne bourgeonnent. Le miel dans ses fleurs fournit la première nourriture aux fourmis et aux sortes d’abeilles et de mouches précoces. Les baies ne deviennent comestibles pour l’homme qu’après une gelée bien dure, bien qu’elles aient à ce moment-là toujours un goût acide. Les peuples primitifs enterraient les baies pour stimuler la maturation.
Les roses ont des aiguillons et les épines noires ont des épines.
Un aiguillon est une excroissance dure et acérée, d’origine épidermique non vascularisée et pouvant se détacher sans que l’écorce de la tige ou du rameau qui la porte soit endommagée.
Une épine est une excroissance pointue et dure faisant corps avec le bois de la tige, des rameaux ou autres organes (dits épineux) et ne pouvant être détachée sans déchirure des fibres[1]. On les trouve sur de nombreux arbres (aubépine, févier d’Amérique) et arbustes des régions arides (Ocotillo).

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.