Pourquoi l’alouette vole si haut (036)

Also available in: nlNéerlandais enAnglais frFrançais deAllemand

Aujourd’hui, les anges et les saints ont un rôle clé au paradis. Dans les anciens temps l’alouette occupait une place importante dans le ciel, mais cela a mal tourné. Depuis lors, elle vole en chantant presque verticalement vers le haut jusqu’à ce qu’on ne peut plus la distinguer. Elle semble s’envoler vers le ciel. Et c’est effectivement ainsi. Écoutez cette ancienne légende:

Lorsque les âmes, après l’existence terrestre montent vers l’au-delà, elles frappent sans exception et pleines d’espoir à la grande porte d’or du paradis. Mais tout le monde ne peut y entrer, seuls ceux qui ont mené une vie équitable peuvent accéder au paradis céleste.
Le portier du paradis détermine qui y aura accès ou non. Devant cette porte dorée règne un grand remue-ménage. Tous les défunts  essaient d’y entrer d’une manière honnête sinon sournoise.  Le gardien doit avoir beaucoup d’assurance pour pouvoir faire face à cette cohue. Jusqu’au début de notre ère, c’est l’alouette qui était ce gardien.  En oiseau énergique et agité, elle faisait son travail sans relâche et en chantant.
Pas mal de mauvaises âmes essayaient sournoisement de se glisser à l’intérieur et l’alouette devait les en empêcher.  Stressée par les efforts déployés pour interdire l’accès au paradis, l’oiseau commençait à jurer de plus en plus.

Lorsque Jésus, en l’année 33, montât au ciel en passant le long du flot sans fin d’âmes pleines d’espoir et d’angoisse, Il a entendu près de la porte les jurons de l’alouette. Ceci était inacceptable pour Lui et Il s’en plaignât auprès de Son Père qui congédiât immédiatement l’alouette et la renvoyât vers son existence terrestre.

L’alouette était en colère et bouleversée par son licenciement et le retour à la pénible existence terrestre.  C’est pour cela qu’elle essaie encore toujours de retourner au ciel. Mais son successeur, l’apôtre Simon, est sévère et la renvoie chaque fois.  C’est pourquoi vous voyez encore toujours aujourd’hui, l’alouette voler en poussant des cris de joie en une ligne presque droite vers le ciel. Mais une fois en haut, Simon la repousse impitoyablement vers le bas et elle retourne en tourbillonnant et jurant vers la terre.

Partout en Europe, l’on retrouve l’alouette. Aux Pays-Bas et en Belgique, l’on trouve surtout l’alouette des champs et en moindre mesure l’alouette lulu et l’alouette huppée. L’alouette des champs vit dans des régions paisibles telles que les prairies, les terres agricoles, les bruyères et les dunes. Dans les années soixante-dix du siècle dernier son chant jubilant pouvait s’entendre partout dans les campagnes et les alouettes étaient, après le moineau domestique et le merle, les oiseaux nicheurs les plus nombreux aux Pays-Bas. Leur nombre a maintenant chuté de 90% à 100.000 unités et est toujours en baisse à cause de l’intensification agricole et les modifications du paysage.

 

© Els Baars, Natuurverhalen.nl

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.