LE GUI, une erreur fatale. (#050)

Le gui est un arbuste au feuillage persistant qui pousse sur les hautes branches des arbres : un hémiparasite. En hiver, lorsque l'arbre est nu, le petit arbuste est bien visible. Les baies blanches de l'arbuste sont venimeuses. Un jour un fratricide a été commis avec ce poison.  Ecoutez cette tragédie d'Edda :

Il y a très longtemps la ruse et la tromperie, la jalousie et le  meurtre n’étaient pas inhabituels dans le monde des dieux. A cette époque vécut un beau et jeune dieu aimé de tous. Il s'appelait Baldur, dieu de la lumière. Durant sa jeunesse Baldur était tourmenté par des cauchemars répétitifs, dans lesquels il était assassiné. 

Sa mère y voyait une prédiction. Elle avait tellement peur de perdre son fils qu'elle forçait tous les assassins potentiels de prêter le serment de ne pas tuer Baldur. C’est ainsi qu’elle passait le long des plantes vénéneuses, des arbres dangereux, des dieux concurrenciels et jaloux, des animaux sauvages, des trolls, des magiciens, des inondations, tempêtes et éclairs.

Tous promettaient solennellement de ne jamais attenter à la vie de son fils. Lorsque la déesse mère avait  extorqué cette promesse à tous les assassins possibles, elle respirait avec soulagement : son fils était invulnérable à tous les dangers.

Baldur pouvait donc grandir sans soucis pour devenir un merveilleux dieu bien-aimé. Il aimait batifoler et se battre et parce qu'il était sensé être invulnérable, ses amis s’entrainaient sur lui à l’escrime et au tir à l’arc.

Mais au cours de sa ronde il y eut un moment d’inadvertance : la déesse mère n’avait pas remarqué un arbuste qui paraissait innocent. C'était un arbuste vénéneux qui poussait parfois haut dans les arbres, le gui. Et le dieu du mal, qui détestait le beau et populaire Baldur, savait cela.  Il taillait en secret dans une branche de gui, une flèche qu’il enduisait de la sève toxique des baies.  Sans aucun scrupule il séduit le frère aveugle de Baldur pour tirer  la flèche fatale ...

Quand la mère de Baldur réalisait qu'elle avait  négligé d’avertir en son temps le gui, qui avait tué son fils, elle était inconsolable. On peut encore toujours voir ses larmes: ce sont  les baies blanches de l'arbuste parasite.

 

Le gui est un hémiparasite. C'est un petit arbuste qui pousse sur les troncs ou les branches des arbres et y plante ses racines, surtout sur les peupliers et les arbres fruitiers. En hiver, cet arbuste au feuillage persistant est facilement visible au milieu des branches nues. Ce  n’est qu'à la fin de l'hiver, que les baies blanches qui contiennent une chair coriace et visqueuse dont raffolent les grives, mûrissent. Les oiseaux grattent leur bec contre les branches pour  enlever le mucilage des baies où parfois collent encore quelques graines. Ce qui permet à ceux-ci de trouver un nouveau sol nourricier.